Conférence de Stéphane Paquin / L’insolente réussite des pays scandinaves face à la mondialisation.

layout decoration

L’insolente réussite des pays scandinaves face à la mondialisation.

Conférence de Stéphane Paquin / D’après son ouvrage La mondialisation: une maladie imaginaire.

Comment les pays sociaux-démocrates d’Europe du Nord, les pays de références en matière de socialdémocratie, s’en sortent-ils face à la mondialisation? Ils devraient être très affectés, car ces pays taxent et dépensent beaucoup plus, détiennent un État providence plus important, sont beaucoup plus syndiqués en plus d’agir de façon plus forte pour favoriser l’égalité entre les hommes et les femmes et lutter contre le changement climatique, que la moyenne des pays de l’OCDE. Non seulement ils surclassent les pays néolibéraux du point de vue économique et de l’emploi, mais ils les écrasent sur tous les indicateurs sociaux d’importance.

Stephane Paquin

Stéphane Paquin est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique. Il est directeur du Groupe de recherche et d’études sur l’international et le Québec (GERIQ) et est également co-directeur de la collection « Politique mondiale » aux presses de l’Université de Montréal. Il a rédigé, corédigé ou dirigé 33 livres ou revues scientifiques et publié une centaine d’articles sur l’économie politique internationale, sur la réforme de l’État et la social-démocratie et sur la politique internationale des États fédérés. Il a obtenu de nombreuses bourses prestigieuses, dont une Chaire de recherche du Canada et une Fulbright distinguished Chair à la State University of New York. Il a été sélectionné en 2008 dans le prestigieux International Visitor Leadership Program du State department du gouvernement américain. Il a également été le président du comité local d’organisation du congrès mondial de sciences politiques qui a eu lieu à Montréal en 2014.

17 octobre 2022

18h

L’École nationale d’administration publique (ENAP) 4750 Av. Henri-Julien, Montréal

Entrée + 1 exemplaire du livre «La mondialisation: une maladie imaginaire» 8$ (+ taxes en sus)